LOXODATA

De retour de la PGCon à Ottawa

2018-06-13   868 mots, 5 minutes de lecture

La PGCon s’est tenue à Ottawa, comme tous les ans. Il s’agit du plus grand rassemblement de développeurs de PostgreSQL et d’un événement annuel assez particulier.

Cet événement a lieu à l’université d’Ottawa. Les lieux sont spacieux, climatisés et bien équipés. Nous y étions et voici ce que nous avons retenu.

En dehors des conférences, il y a deux choses à savoir sur Ottawa et la communauté. Si vous souhaitez rencontrer la communauté le soir, il faut aller au Aulde Dubliner. Ce pub irlandais propose différentes bières ainsi que des boissons plus locales (comme le Bloody Caesar) et quelques plats (dont la Poutine). Si c’est le matin, direction chez Zack’s où, en plus de profiter d’un excellent petit déjeuner, vous pourrez discuter PostgreSQL.

Jour 1 : unconference day

Ce premier jour est très particulier. Chacun vient avec un sujet (et des diapositives, mais ce point n’est pas obligatoire). En début de journée, les sujets sont écrits sur des post-it géants et l’assemblée vote pour les sujets les plus intéressants. Quand des sujets sont proches, il est proposé aux auteurs de les fusionner.

Ensuite, les sujets sont choisis, ainsi que l’heure, en essayant de réduire au maximum les conflits pour que chacun puisse voir les sujets qui l’intéressent.

C’était très intéressant de pouvoir discuter du fonctionnement interne de PostgreSQL et de l’intérêt de nouvelles fonctionnalités.

Jour 2 : les conférences

Il était très difficile de faire des choix, mais le don d’ubiquité n’ayant toujours pas été accordé aux humains, nous avons dû nous y résoudre.

Hacking on Postgres

Par Stephen FROST de Crunchy Data

Cette conférence explique dans le détail comment est composé le code de PostgreSQL et comment écrire un correctif de A à Z. C’est vraiment un guide du débutant (et même intermédiaire) super intéressant pour qui veut aider la communauté.

Continuous Integration for Commitfests

Par Thomas MUNROE d’EnterpriseDB

Lors de cette conférence, Thomas a montré comment il a mis en place des robots qui testent tous les patchs inscrits au CommitFest, que ce soit sous Linux ou sous Windows. Cet outil très intéressant devrait être intégré à la communauté.

De-mystifying contributing to PostgreSQL

Par Lætitia AVROT de Loxodata

Lætitia tente de démystifier la contribution au projet PostgreSQL en répondant notamment aux questions courantes :

  • Que puis-je faire pour aider ? (Même si je ne suis pas développeur.)
  • Qu’est-ce qu’une contribution ?
  • C’est quoi un correctif, comment le créer ?

Growing up new PostgreSQL developers

Par Aleksander Alekseev et Anastasia Lubennikova de Postgres Professional

Durant cette présentation, Aleksander et Anastasia sont revenus sur les erreurs qui ont été effectuées par Postgres Professional pour créer leur équipe de développeurs de PostgreSQL et tout ce qu’ils ont appris de ces erreurs. C’est vraiment très enrichissant.

Jour 3 : les conférences, la suite

pg_chameleon

Par Federico Campoli de Transferwise

Federico travaille chez Transferwise avec des bases MySQL. Lorsqu’il a fallu faire de la BI sur ces bases, il a rencontré les limites de cette technologie. C’est tout naturellement qu’il a proposé de passer à PostgreSQL. Cependant, la base d’origine est toujours en MySQL, il a donc développé une réplication logique de MySQL vers PostgreSQL (qui est même capable de chiffrer les données à la volée).

À la fin de la conférence, Dimitri Fontaine a proposé à Federico un travail commun avec pg_loader. Ça semble très prometteur !

Reviewing PostgreSQL Patches for Fun and Profit

Par David Steele de Crunchy Data

David Steele explique dans cette présentation comment devenir un membre actif de la communauté en relisant les patchs durant les CommitFests pour améliorer la qualité de ceux-ci. Une conférence très dynamique et super intéressante.

Standard SQL Gap Analysis (Standard SQL features where PostgreSQL lags behind its competitors)

Par Markus WINAND

Dans cette conférence, Markus met le doigt là où ça fait mal pour montrer tous les points sur lesquels PostgreSQL n’est pas tout à fait conforme à la norme. Cette présentation est très utile, car dès la fin de celle-ci des idées d’amélioration de nombreux points avaient été proposées.

Securing Your Data On PostgreSQL

Par Payal SINGH d’OmniTI

Payal explique dans les détails toutes les lignes de défense que vous avez à disposition pour sécuriser vos données dans une base de données PostgreSQL. Son exposé était très complet et la présentation très dynamique.

zheap : less bloat, fewer writes, and just plain smaller

Par Amit KAPILA et Robert HAAS d’EnterpriseDB

Cette conférence était peut-être la plus attendue depuis le post de blog de Robert Haas sur la technologie dénommée « zheap ». Il s’agit de mettre en place un espace de stockage des versions précédentes d’une ligne afin de pouvoir faire des updates « in place », de supprimer le besoin de vacuums réguliers et de réduire le « bloat ». La conférence était d’un très haut niveau technique.

What’s in a Plan? (And how did it get there, anyway?)

Par Robert HAAS d’EnterpriseDB

Dans cette conférence, Robert Haas explique comment fonctionne le plan d’exécution, quelles données il affiche, mais également quelles données il n’affiche pas.

Et en dehors des conférences ?

Si comme nous, vous avez un peu de temps à Ottawa, nous vous conseillons le National Art Gallery qui renferme des trésors magnifiques.

Et bien sûr, ne quittez pas Ottawa sans avoir goûté à la queue de castor !